Yoga Butt : Comprendre, prévenir et guérir les tensions fessières en Yoga

Une photo d'Ashtangi Nomad où on montre la douleur causée par le Yoga Butt

Written by Mylene C.

Entrepreneure nomade. Yogini. Hypersensible et perfectionniste.

avril 2, 2024

Si tu pratiques le yoga et que tu ne comprends pas pourquoi depuis un certain temps, tu as mal aux fesses, ou à une seule fesse. Cet article est pour toi. Je suis de celles qui en souffre malheureusement. Si bien que depuis des années, j’ai cette douleur et laisse moi te dire que tu ne veux pas qu‘elle ne devienne chronique, comme la mienne. Mieux vaut prévenir que guérir ! Crois-moi, car cette douleur est pénible et peut te miner le moral. Dans cet article, je vais t’aider à mieux comprendre, prévenir et guérir les tensions fessières en Yoga. Le Yoga Butt, non merci !

Découvrir le Yoga Butt

Je t’offre ce guide bienveillant pour éviter et venir à bout de cette inflammation affligeante. Toutefois, Imagine une journée parfaite : tu enfiles ton leggings préféré pour ta séance de yoga. Tu es prête à te plonger dans des postures fluides et relaxantes. Mais soudain, tu ressens une gêne dans les fessiers. Ah non, c’est le « Yoga Butt » qui pointe le bout de son nez ! Un genre de douleur qui pince. Et sache que tu peux la ressentir tout le long de la jambe, comme dans mon cas. Je ne souhaite pas que ça t’arrive !

Qu’est-ce que le Yoga Butt ?

Le Yoga Butt, c’est ce moment où les fessiers décident de protester contre un enchaînement trop intensif. Car, c’est comme si tes muscles disaient : « Hé, on adore le yoga, mais là, on a besoin d’un peu de repos ! ». D’abord, le « Yoga Butt » est un terme qui fait référence à une douleur ou une tension ressentie dans les fessiers après ou pendant une pratique de yoga. Cela peut se produire en raison d’un surmenage des muscles fessiers. Souvent associé à une mauvaise technique ou à un manque d’échauffement et possiblement lors de mouvement trop régulièrement répété.

Dans le jargon médical, une blessure au fessier due au yoga est mieux connue sous le nom de tendinite proximale du tendon des ischiojambiers. Ou tendinopathie haute des ischiojambiers ou encore syndrome du piriforme. La tendinite est liée à une surcharge, une compression et à un gonflement du tendon qui provoque des douleurs lors des mouvements ou des étirements comme la flexion avant. Ou simplement la posture du chien tête en bas quand les genoux sont étendus. Occasionnellement, la douleur peut se propager plus bas dans la cuisse. Et moi, chanceuse comme je suis, mon nerf sciatique est pris dans cet amas de muscles et de tendons. Il faut dire que je ressens donc la douleur jusqu’au bout de mes orteils.

Cependant, le fait que je travaille assise sur une chaise, la journée durant, n’aide pas du tout ma cause. Attention ! Le Yoga Butt peut entraîner une dégénérescence du tendon, des déchirures partielles et des réactions inflammatoires péritendineuses. Une fois que cette douleur devient chronique, sa mauvaise vascularisation rend la guérison difficile.

Conseils pour guérir le Yoga Butt

  1. Prendre du repos : si tu ressens une douleur persistante, prends du repos. Le yoga doit être bénéfique pour ton corps, et non pas une source de stress. Si comme moi, tu es une Ashtangi qui se lève tous les matins à l’aube pour répéter la même séquence, cela ne t’aidera pas à guérir. Toutefois, Je te conseille donc d’y aller doucement. D-o-u-c-e-m-e-n-t ! Car, tu n’es pas sur ton tapis pour performer. Le temps que ta blessure guérisse, pratique tes asanas au maximum à 75 % de tes capacités.
  2. Étirements doux : avant et après une séance de yoga, prends quelques minutes pour étirer doucement tes muscles. Ça aidera à prévenir les tensions. Ne saute jamais l’échauffement ! Prends le temps de préparer ton corps avant d’entrer dans des postures de flexion.
  3. Massage bienfaisant : rien de tel qu’un bon massage pour détendre tes fessiers. Tu peux le faire toi-même ou demander à quelqu’un de t’aider. Utilise un rouleau en mousse ou des balles de massage, pour détendre les muscles fessiers et améliorer la circulation sanguine. Personnellement, j’aime bien utiliser cette balle que je roule sous ma fesse directement au plancher. Elle est pratique et je peux l’amener en voyage avec moi, partout. Surtout, écoute ton corps, sois bienveillante envers toi-même.
  4. Variété des postures : alterne entre postures dynamiques et postures de relâchement. Cela t’évitera de surcharger les mêmes muscles à chaque séance. N’hésite pas à modifier ta séquence. Dès que tu ressens la douleur, ne va pas plus loin dans la posture. Pratique le Yin Yoga !
  5. Utilisation des accessoires : les blocs, sangles et couvertures peuvent être tes meilleurs alliés pour adapter les postures à ton niveau et éviter les tensions inutiles. Laisse ton ego en dehors de ton tapis, tu n’as rien à prouver à personne ! L’usage des accessoires va être grandement bénéfique. Rappelle-toi que le yoga est un voyage, pas une destination.

Exercices préventifs contre le Yoga Butt

Voici quelques exercices d’étirement et de renforcement pour prévenir le Yoga Butt. N’hésite pas à les essayer lors de ta prochaine séance.

  • La posture du pigeon : adopte la posture du pigeon pour étirer les fessiers en douceur. J’en parle justement dans mon Infolettre d’avril! Inscris-toi pour la recevoir!
  • La posture du pont renforcé : allonge-toi sur le dos, plie les genoux et soulève les hanches pour renforcer les muscles fessiers.
  • Étirement du quadriceps : debout, attrape une cheville et ramène le pied vers les fesses pour étirer les quadriceps et soulager les fessiers. Tu peux aussi faire cet excercise couché sur le dos.

Note : Consulte toujours un professionnel de santé ou un professeur de yoga si tu as des douleurs persistantes.

Le Yoga Butt en perspective

Pour conclure, gardons à l’esprit que le yoga est une pratique d’écoute et de respect de notre corps. Si le Yoga Butt se manifeste, ne le considère pas comme un échec. Mais comme une opportunité d’apprentissage sur tes limites et tes besoins.

Pour en savoir plus sur cette blessure et découvrir des exercices spécifiques, pour prévenir les tensions, consulte les ressources en ligne de confiance comme cette vidéo créée par David & Jelena, mes amis et mentors Yogis ! Tu peux demander l’aide d’un professeur de yoga expérimenté ou me poser toutes tes questions en commentaires.

Donc, prends soin de toi et de tes fessiers, et continue à profiter de ta pratique de yoga avec bienveillance !

You May Also Like…

0 commentaires